Zillow jugé non coupable dans l’affaire Zestimate

Immobilier 2.0 – Le blog du Marketing Immobilier sur Internet

Il y a maintenant près d’un an que des utilisateurs de Zillow avaient attaqué le portail à cause de son outil d’estimation Zestimate. Les internautes jugeaient que les estimations réalisées par l’outil les empêchaient de vendre leurs propriétés au bon prix. La plainte portait sur le fait que les utilisateurs de Zestimate prenaient les estimations de l’outil pour argent comptant. Le juge vient de trancher et il semblerait que Zillow ne soit pas à mettre en cause dans cette accusation. 

Le juge a en effet estimé que Zillow présentait correctement son outil et les marges d’erreur de celui-ci. En somme, le portail ne cherche pas à abuser des internautes en leur présentant un outil d’une manière abusive. Bien qu’aujourd’hui, l’outil soit utilisé par énormément de clients et qu’il serve de référence, le portail fait son travail d’information auprès des utilisateurs. Pour le juge, c’est ensuite aux professionnels de faire la différence lors des échanges avec leurs prospects. Ce sont donc plusieurs plaintes qui ont toutes été jugées avec le même verdict. Zillow se sort donc indemne de cette affaire, qui dure depuis près d’un an.

Soulignons que dans le même temps, Zillow a lancé un appel à projet avec une dotation de 1 million de dollars pour ceux qui réussiraient à améliorer l’algorithme de son outil. On peut également faire remarquer que Zillow a récemment adopté une approche similaire à celle des iBuyers en se positionnant sur le marché de la transaction. Approche pour laquelle on peut supposer qu’il utilise son outil. Zillow a donc plutôt intérêt à ce que celui-ci soit fonctionnel s’il veut réussir ce mouvement. 

Cet article Zillow jugé non coupable dans l’affaire Zestimate est apparu en premier sur Immobilier 2.0.

Source: Immo 2.0

Proprioo lève 5 millions d’euros supplémentaire pour son agence en ligne

Immobilier 2.0 – Le blog du Marketing Immobilier sur Internet

Proprioo une startup qui développe un modèle d’agence en ligne vient de lever un montant de 5 millions d’euros auprès de divers investisseurs. Une levée de fonds qui intervient après une première qui s’était déroulé en Septembre dernier et qui avait permis à la jeune pousse de récolter la somme de 1 million d’euros. Pour rappel Proprioo propose aux clients de gérer la vente de leur bien pour un montant fixe de 1990€. 

En termes de business Proprioo à annoncé dans une interview générer environ 300 mandats par mois et cherche à atteindre le milliers de mandats rentrés mensuellement. Un chiffre qui ne semble pas inatteignable lorsque l’on prend en compte le fait que la startup connaît une croissance mensuelle d’environ 40%. C’est certainement ces estimations et ses premiers résultats plus qu’encourageants qui ont convaincu les fonds Global Founders Capital et Picus Capital d’investir dans la jeune pousse. Proprioo compte se développer dans de nouveaux territoire, un impératif pour atteindre son objectif de 1000 mandats par mois. Actuellement l’agence est opérationnelle en Île-de-France, à Lyon et Bordeaux et elle compte se développer dans d’autres grandes zones urbaines telles que Marseille, Lille ou Toulouse. On sait également qu’elle compte affiner son algorithme qui lui permet d’estimer le prix des biens immobiliers. Pour les dirigeants de la société c’est un des leviers qui devraient leur permettre de raccourcir encore plus les délais de vente. On attend donc avec un certain empressement les innovations que la société devrait sortir d’ici peu. 

Source : Maddyness. 

Cet article Proprioo lève 5 millions d’euros supplémentaire pour son agence en ligne est apparu en premier sur Immobilier 2.0.

Source: Immo 2.0

La holding Artemis cherche à vendre DigitRE Group : CapiFrance et Optimhome

Immobilier 2.0 – Le blog du Marketing Immobilier sur Internet

Artemis, holding de la famille Pinault, a annoncé son intention de se séparer de Digit RE Group et cherche actuellement des repreneurs pour son pôle immobilier. Digit RE Group rassemble entre autres le réseau de mandataires CapiFrance, les espaces de coworking Coworkimmo, l’outil d’estimation Drimki ou encore le réseau Optimhome. 

C’est donc tout un ensemble de services immobilier qui sont actuellement à la recherche d’un nouvel acquéreur. On ne sait pas encore s’il y a de potentiels acquéreurs, cependant une actualité parue dans les Echos parle de Nexity ou de Foncia, en précisant que le deal ne sera pas bon marché. En effet, les derniers résultats de Digit RE Group montrent que la société est plutôt en forme ( 110 millions d’euros de CA pour 15 000 ventes annuelles). On attend donc de voir quels seront les potentiels intéressés et si l’ensemble des services seront revendus ensemble ou si, au contraire, les différentes sociétés seront éclatées entre plusieurs repreneurs.  

Source : Les Échos. 

Cet article La holding Artemis cherche à vendre DigitRE Group : CapiFrance et Optimhome est apparu en premier sur Immobilier 2.0.

Source: Immo 2.0

Être plutôt que posséder : est-ce que les nouveaux modes de consommation remettent en cause l’achat immobilier?

Immobilier 2.0 – Le blog du Marketing Immobilier sur Internet

Pourquoi acheter des films quand un abonnement Netflix permet d’avoir l’accès à un catalogue dont il est impossible de faire le tour? Pourquoi acheter des morceaux d’un album, quand le streaming nous permet d’accéder en illimité à des millions de titres? Pourquoi acheter une voiture alors que des services d’autopartage nous permettent d’en avoir une à disposition au besoin? On est passé dans une ère où l’usage que l’on fait d’un service ou d’un objet importe plus que la propriété de la chose en elle-même. Cette évolution de nos modes de consommation s’installe également dans l’immobilier. Si jusqu’à présent, devenir propriétaire était un passage quasiment obligatoire dans la vie d’un particulier, il semblerait que les lignes commencent à se tordre. Face à des modes de vie de plus en plus mobiles, à la volonté accrue d’accéder à un lifestyle plutôt qu’à une possession et à un marché immobilier de plus en plus saturé, l’accession à la propriété est en pleine remise en cause. Alors, sommes-nous en train de prévoir la fin de l’achat immobilier? Tout le monde sera-t-il locataire demain? Sans aller jusqu’à là, comment, concrètement, cette évolution de la consommation impacte-t-elle le secteur immobilier? 

Dans cet article réservé aux membres premium, vous allez découvrir

  • Comment les schémas de projets immobilier ont évolués;
  • D’ou proviennent ces changements et comment se matérialisent-ils dans l’immobilier; 
  • Pourquoi l’immobilier est en train d’être consommé comme un service.

Une évolution qui touche tous les secteurs et qui se déplace vers l’immobilier

Les modèles netflix et spotify ont remis en question la façon de consommer

Parmi les principaux représentants de cette tendance à utiliser plutôt qu’à posséder, on va retrouver Netflix et Spotify. Techniquement, ces problématiques sont présentes depuis que l’on a commencé à dématérialiser certains produits (notamment culturels). Néanmoins, ces deux entreprises sont les principales à avoir démocratisé cette consommation à l’abonnement. Pour vous donner un ordre d’idée, Netflix recensait 118 millions de comptes payants sur sa plateforme. Sachant qu’un compte peut être partagé par plusieurs membres d’une famille, d’une colocation ou d’un groupe d’amis, le nombre d’utilisateurs est donc beaucoup plus élevé. Spotify, quant à lui, indiquait un nombre de 70 millions d’utilisateurs payants. Sachant que le service propose une offre gratuite, encore une fois, le nombre d’utilisateurs total est bien plus élevé. 

Netflix et Spotify ne sont pas arrivés avec leur offre face à un marché hostile. Les deux sociétés ont répondu à une demande de la part du marché. À une époque où les produits culturels avaient tendance à être consommés gratuitement grâce à l’explosion d’Internet et des plateformes comme YouTube, les internautes avaient pris l’habitude d’avoir accès à tout ce qu’ils voulaient très rapidement, quitte à passer dans l’illégalité. Netflix et Spotify ont simplement apporté une solution légale et simple d’utilisation, plus simple en tout cas que les solutions illégales. En répondant à un besoin, ces entreprises ont très vite trouvé leur marché et les clients nécessaires à leur stabilité. 

Ce que l’on doit observer ici, c’est notamment cette évolution des besoins auxquels ont répondu Netflix et Spotify. Les clients ne voient plus l’intérêt de posséder chaque film ou chaque morceau de musique qu’ils consomment. On parle ici de produits digitalisés, mais cela touche aujourd’hui également de plus en plus de produits physiques. On partage des voitures, des vélos ou même de l’électroménager. Ce qui, forcément, nous amène à nous poser la question : qu’en est-il pour l’immobilier? 

Netflix Immobilier Abonnement Illustration

Vous êtes déjà membre Premium ?

Cet article Être plutôt que posséder : est-ce que les nouveaux modes de consommation remettent en cause l’achat immobilier? est apparu en premier sur Immobilier 2.0.

Source: Immo 2.0

Les GAFA et l’immobilier : Vincent en discute au micro de Radio-immo!

Immobilier 2.0 – Le blog du Marketing Immobilier sur Internet

Lors de leurs précédents échanges, les deux chroniqueurs de l’expertise immobilière 2.0 sont revenus sur les levées de fonds qui avaient marqué l’actualité immobilière. Vincent, notre couteau suisse du web, soulignait ce que ces investissements nous indiquaient sur l’avenir du marché immobilier. Le numéro d’aujourd’hui s’intéresse aux GAFA et à leur intérêt pour le marché immobilier. Comment ces géants du web peuvent-ils s’attaquer à ce marché? Quelles sont leurs forces et leurs faiblesses? 

Ce n’est un secret pour personne : les GAFA observent avec attention le marché immobilier. Ces 4 géants ont tous dans leurs cartons des projets qui s’approchent de près ou de loin notre secteur. Facebook qui investit dans le marché indien, Amazon qui prépare des services de mise en relation avec les professionnels, le positionnement des géants de l’Internet sur les smart homes… Vincent et Sylvain profitent de cette dizaine de minutes pour éclaircir les différents projets de chaque entreprise et ce à quoi on peut s’attendre dans le futur. Je vous invite à retrouver l’émission juste ci-dessous. Pour ceux qui veulent creuser le sujet, nous avons également rédigé récemment un article sur les GAFA et l’immobilier.

Cet article Les GAFA et l’immobilier : Vincent en discute au micro de Radio-immo! est apparu en premier sur Immobilier 2.0.

Source: Immo 2.0